Spéciale dédicace

Publié le par Bougl

Il n'y a qu'une personne au monde capable de comprendre cette image. Ca tombe bien, elle lui est dédiée (si elle a envie d'expliquer aux autres, les commentaires sont là pour ça).


Publié dans bougl

Commenter cet article

gardel 17/12/2005 09:42

quand tu crois un extraterrestre arabe en sortant d'une pyramide, tu sors un twix de ta poche kaki et tu lui tends. Il le bouffe comme un porc puis te dit : " Banny ? Bannyway !"

Bougl 17/12/2005 11:22

Mais oui, bien sûr...
C'est pas bOnny d'ailleurs ? en même temps, mon égyptien antique est un peu rouillé, je sais plus bien prononcé "mais vous bouffez de la merde sucrée ?".

Pour ceux qui essayent de suivre, il s'agit d'une scène de Stargate.

gardel 15/12/2005 19:34

Le pire c'est que je m'en rappelle désormais très bien. Avec ce tableau de commande style "do it yourself" avec boutons de couleur carré. Effectivement c'était ultime.

Tu n'as pas répondu à l'énigme du milky-way...

Bougl 15/12/2005 20:10

Non, je n'ai pas répondu...
Je... je sais pas.

gardel 15/12/2005 18:03

ça parlait pas d'une réplique dans un flm à la con comme un truc de Steven Seagall ? La phrase exacte devait être : "De l'uranium ? Mais c'est de l'or en barre !"
Le bouton numéro 4 doit être une déconnade dérivée je pense, on en avait beaucoup à l'époque.

Par exemple : "comment dit-on Twix ou Milkyway à un arabe pas de notre planète ?"... C'était le bon temps (tremblement dans la voix...)

Bougl 15/12/2005 18:12

Bravo, je savais pouvoir compter sur ta mémoire éléphantesque. A ceci près que c'était la qualité encore en dessous de Steven Seagall. Un téléfilm à deux balles où différents personnages insipides transportent de l'uranium dans un camion bourré de gadgets à la Agence Tout Risque (en plus ils l'ont fabriqué eux même).
Ils possèdent un panneau de contrôle de toute une série de gadget plus crétins les uns que les autres. Que de plus ils activent dans l'ordre, le scénariste étant trop fainéant ou trop bête pour imaginer une suite numérique un peu compliquée.
Et quand ils appuient sur le bouton numéro 4 il ne se passe rien, à notre grande joie. C'est le bouton "rien" sur lequel il convient d'appuyer à un moment donné.

gardel 15/12/2005 17:57

C'est sans compter sur le fait que Gardel il est vieux et que sa mémoire est vraiment un gruyère français (le suisse n'a pas de trou). Et qu'il ne se souvient absolument pas de ce passage. Bien que cette phrase sonne en moi comme une madeleine dans le thé chez les auteurs chiants.

Bougl 15/12/2005 18:05

Concentre toi.

batavia 15/12/2005 11:16

Un jeu de civilisation où il faut exploiter les ressources d'un terrain ?
Qui est Laurent Barre ? Bouton N°4 ? Chenal N° 5 ? Non je.... ça pêche là...